Vente en viager : peut-elle permettre d’obtenir un prêt après 60 ans ?

La vente en viager a de nombreux intérêts. Elle offre certains avantages fiscaux et elle est de plus en plus utilisée pour transmettre ses biens à ses héritiers. Elle peut également permettre, lorsqu’elle est réalisée suffisamment tôt, d’offrir l’opportunité de financer un dernier investissement en constituant l’apport nécessaire pour obtenir un dernier prêt.

Bien financer son projet grâce à une vente en viager

La vente en viager offre deux types de ressources au vendeur. Le jour de la vente, il touche une somme importante qui constitue le bouquet. Cela représente généralement un tiers de la valeur vénale du bien. Ensuite, l’acheteur verse au vendeur une rente chaque mois jusqu’à sa mort. Ainsi, le bouquet peut tout à fait constituer un apport pour un nouveau prêt.

Cependant, il ne faut pas se précipiter et vendre son logement n’importe comment et à n’importe qui. De plus en plus de particuliers choisissent de vendre en viager avec héritiers, c’est-à-dire qu’ils vendent à leurs propres descendants. Cela permet d’échapper aux taxes sur l’héritage et de transmettre le bien à moindre coût. Pour les héritiers, c’est un moyen efficace de prendre soin de leurs parents.

La rente d’un viager peut rassurer les banques

Si vous parvenez à vendre en viager dans les meilleures conditions, vous pourrez tout à fait faire économiser beaucoup d’argent à vos héritiers, mais vous pourrez aussi obtenir un nouveau prêt auprès d’une banque. Comme nous le disions, la somme qui constitue le bouquet peut faire office d’apport.

Cependant, si l’apport aide à obtenir un crédit, c’est également la rente qui permettra de rassurer la banque. En s’additionnant à votre retraite, elle augmente considérablement votre solvabilité. Cela vous permet d’emprunter plus, mais surtout de rembourser plus vite. Or, les banques sont frileuses quand il s’agit de prêter aux seniors.

L’importance de vendre tôt en viager

Il n’existe pas d’âge limite pour vendre en viager. Vous n’êtes donc jamais trop jeune ou trop vieux pour le faire. En revanche, vendre en viager quand vous êtes trop jeune peut rendre difficile de trouver un acheteur, car il sera effrayé par la durée des paiements de la rente. Il faut donc trouver un juste milieu et 60 ans semblent être l’âge pivot à partir duquel il devient de plus en plus facile de trouver un acheteur.

Néanmoins, il faut prendre en compte qu’en vendant plus jeune, vous obtiendrez une rente et un bouquet moins élevés. Comme les paiements dureront plus longtemps, l’acheteur n’acceptera qu’à cette condition. Malgré tout, il ne faut pas non plus trop tarder à vendre en viager quand on veut financer un nouveau projet immobilier, car les banques prêtent déjà difficilement aux personnes de plus de 60 ans.

Related Post

Posted on: août 8, 2020, by :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *